19 mars 2014

L'Élite - Kiera Cass

la-selection-tome-2-kiera-cass

Présentation

La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite n'est plus composée que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.

Pour America Singer, demeurer au palais est encore lus compliqué : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales ...

Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie ...

Mon avis     Cote 5coup de coeur

L'Élite, second opus de La Sélection, qui avait déjà été un gros coup de coeur, a tout à fait répondu à toutes mes attentes, tout en me surprenant sur certains plans. En effet, j'avais décrit cette saga comme étant avant tout un conte de fée, enrobé d'un monde dystopique. Après la lecture de ce tome-ci, cette dénomination n'est plus tout à fait exacte à mon sens.

Retournement de genre

Dès le début, j'ai senti que ce tome allait être différent, car l'auteur commence assez vite par nous raconter l'histoire d'Illéa. Beaucoup de réponses sont apportées à mon goût et si on n'avait qu'un aperçu du monde cruel dans le premier opus, je n'utiliserais plus du tout le terme "conte de fée" pour le décrire. Plusieurs événements et scènes m'ont tout de suite renvoyée de mon nuage. Je respectais le choix original de l'auteure de mettre l'histoire de "princesses" en avant mais, même si on retombe dans une dystopie finalement bien plus classique, celle-ci est développée et j'ai été assez horrifiée ainsi. L'ambiance inquiétante ne m'a pas fait rêver dans ce tome : l'héroïne s'interroge davantage sur la condition de "princesse", sur le monde qui l'entoure et sur la politique mise en place, questions tout à fait pertinentes vu sa condition. A chaque page, je voulais en savoir plus sur le pourquoi du comment d'un système pareil et je n'ai pas été déçue. Plus particulièrement, dans le dernier quart du livre, on sent qu'un événement énorme et dévastateur se prépare, j'étais presqu'obsédée par l'idée de savoir la fin. J'espère que ce suspense sera encore plus mis en avant dans le troisième tome.

Les héros

L'héroïne se démarque également toujours plus des autres candidates, mais aussi des gens qui l'entourent, de par son côté très humain qui n'est pas sans rappeler Mlle Katniss Everdeen. Ensuite, une grande part reste tout de même consacrée à la romance, au triangle amoureux entre America, Aspen et Maxon. On découvre qu'aucun des deux prétendants n'est parfait, chacun ayant des défauts et des qualités insoupçonnés, ce qui ajoute une touche de réalisme et ... beaucoup de doutes chez America. En fait, la construction du récit est très systématique : Maxon fait une erreur (et une vraie! Il m'a d'ailleurs souvent déçue ...), America part chez Aspen qui la console, et vice versa. Il est vrai qu'elle peut apparaître comme une belle girouette, mais pour une fois, je pense que j'aurais agis de la même manière. Maxon n'est pas parfait et on se rend vite compte qu'America ne peut pas vraiment faire confiance à qui que ce soit dans le palais, alors elle part se réfugier chez celui qu'elle connaît depuis toujours, ce que j'aurais également fait à sa place, pour éviter de perdre toute ma tête. Toute personne au monde a besoin de quelqu'un sur qui compter en toute situation. Sans oublier que le dilemme de la jeune fille va bien au-delà du choix de l'amour de sa vie : c'est un choix entre retourner à sa "vie d'avant", ou devenir princesse, diriger le pays et changer le monde, en quelque sorte. En fait, elle a besoin de chacun de ces deux "amis" et je trouve ça légitime.

"Tome de transition"

Enfin, j'aimerais davantage m'attarder sur ce "défaut" qui m'a fait réfléchir ces derniers jours. Ce livre est extrêmement court et tous les ingrédients y sont pour le lire en deux jours, notamment la plume de l'auteure. En plus, non seulement il n'y a aucun temps mort dans l'intrigue, mais le format des livres de cette collection n'est pas adapté selon moi. En effet, pour un objet de presque 20€, le temps de lecture ne correspond pas, et ce à cause des pages pas très fines et d'une écriture très grande, ce qui en fait une "fausse brique". Ainsi, je pense que le défaut qui marquera la plupart des lecteurs, c'est le découpage de la trilogie. Dans le meilleur des mondes, il aurait été rattaché à la fin du tome 1. Tous les tomes 2 sont des tomes de "transition", alors je ne m'étendrai même pas sur ce sujet, mais dans ce cas précis, dire qu'il ne s'y passe rien ne serait même pas correct. La longueur du récit n'est uniquement pas proportionnelle à l'épaisseur du livre. Cela dit, je comprends qu'on gagne plus en sortant trois bons livres plus qu'un seul excellent. Personne ne sait prédire quel serait notre/mon avis dans ce dernier cas de figure, mais je suis curieuse ... C'est à méditer ;-)

Conclusion

Malgré des bémols insignifiants, ne pas mettre ce livre dans mes coups de coeur serait pur mensonge : quoique très courte, j'ai adoré ma lecture et me faire lire 300 pages en deux jours constitue un exploit dernièrement, c'est tout ce qui compte. On ne peut pas détester ce petit bijou, ou même s'ennuyer dessus, alors n'hésitez plus, pour vos chaudes journées de printemps ;-)

Mars 2014

La Sélection - tome 1

La Sélection - tome 2

Posté par Mandy_Meadows à 00:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur L'Élite - Kiera Cass

    J'avais bien apprécié ce tome! J'ai de grandes attentes pour le 3!!!
    Vivement!

    Posté par CeReSu, 19 mars 2014 à 19:35 | | Répondre
Nouveau commentaire