23 mai 2012

La Sélection - Kiera Cass

LaSélection

Présentation

Trois cent ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illéa, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l'oeil des caméras ... Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés ...

Mon avis     Cote 5coup de coeur

L'union d'une dystopie et d'un conte de fée, c'est possible ? C'est avec soulagement que hier soir je me suis lancée dans La Sélection. J'en avais tellement besoin, que j'ai fait nuit blanche (eh oui, encore ! :p). Après toutes les critiques élogieuses que j'ai pu lire dessus, c'était un coup de coeur à l'avance et je n'ai pas du tout été déçue. Au premier abord, on ne peut que remarquer de nombreuses similarités avec le phénomène Hunger Games. On m'avait prévenue, mais cela ne m'a pas dérangée plus que ça, vu le chemin complètement différent que prend ce récit. En effet, alors que Hunger Games est un livre d'action qui raconte l'histoire de révoltés contre un régime autoritaire cruel, La Sélection est avant tout une histoire d'amour et l'auteure n'essaie pas de le masquer. Si on s'attend à un conte de fée, on ne peut qu'adorer !

Dans ce roman, on suit America à travers son point de vue. Je dois dire que, avant de commencer, j'avais quelque peu grimacé en voyant son prénom, mais celui-ci lui correspond finalement très bien. America est une héroïne superbe ! Dès les premières pages, je me suis parfaitement identifiée à elle. Quoique très modeste, son courage, son honnêteté et sa loyauté envers les gens qu'elle aime sont admirables. Malgré tous les changements "physiques" qu'elle a subis avant d'intégrer le palais royal, elle reste naturelle et n'essaie jamais de jouer un rôle quelconque pour arriver à ses fins. Par contre, les proches de celle-ci m'ont quelque peu choquée. Comme l'indique America elle-même, sa famille ne crève pas de faim et pourtant ils la poussent à participer au jeu, en ne pensant égoïstement qu'à l'argent que ça leur apporterait. Je comprends l'attitude de sa petite soeur, encore jeune et innocente, ou son père, qui l'épaulera quel que soit le choix de sa fille, mais alors j'ai eu envie de donner des baffes à la maman. J'aurais préféré qu'America se décide d'elle-même par altruisme, et non sous la pression de sa mère, à participer à la Sélection. Ne me comprenez pas mal, America le fait malgré elle, par altruisme envers ses proches, mais cela me révolte que sa mère l'aie autant poussée à ça alors qu'elle n'en avait aucunement envie. A chaque petite apparition de la mère, lorsqu'elle se disait fière de sa fille, j'avais des envies de meurtre. Mais passons ...

Ensuite, comme je l'ai précisé, ce livre se focalise avant tout sur la vie sentimentale d'America. Le triangle amoureux mis en place est à l'avant-plan, on sait depuis le départ que ce sera le centre d'intérêt de l'auteure. Autant beaucoup de décisions prises par Aspen m'ont également révoltées, autant j'ai tout de même développé un minimum de compréhension envers lui. Il peut apparaître comme quelque peu trop "viril", dans le sens où il cherche beaucoup à protéger et à chérir sa bien-aimée, mais j'ai beaucoup d'espoir pour lui, je sens qu'il se révélera davantage dans la suite et je me suis tout de même attachée à lui dans ce premier volet. Cependant, la majeure partie du roman est tout de même consacrée à la relation entre America et Maxon, le Prince d'Illéa. Alors que comme notre héroïne, on aurait pu s'attendre à un prince pourri-gâté, hautain et froid, celui-ci m'a au contraire beaucoup séduite, de par sa sincérité envers America, sa maladresse, ainsi que ces belles phrases très soutenues, très drôles, qui l'ont rendu très charmant. J'ai adoré suivre l'évolution de la relation entre ces deux personnages, car j'aime lorsque les choses ne sont pas précipitées dans les histoires d'amour. Au contraire, tout se passe en douceur, progressivement les personnages développent des sentiments insoupçonnés l'un envers l'autre et ça rend leur lien bien plus intime et magique.

Concernant les autres personnages, sont également présentes bien sûr les autres candidates au trône, même si elles ne prennent pas une place trop importante dans ce premier volet. L'auteur a décidé davantage de s'intéresser à America et je ne m'en plains pas du tout. Il y a plusieurs jeunes filles qu'on suit plus ou moins, mais j'ai essentiellement retenu Céleste, l'indispensable peste qu'on reverra encore longtemps, à mon avis, ou encore la mystérieuse Marlee, gentille et réservée au premier abord, mais qui semble cacher un lourd secret qui m'intrigue fortement. Je me demande si la rivale la plus importante ne serait pas celle qu'on croit notre meilleure amie ... A voir dans la suite ;)

Un autre gros point fort de ce livre qui n'est certainement pas à négliger, c'est l'importance des superbes décors. Moi qui suis une fille jusqu'au bout des ongles, je n'ai pas pu m'empêcher d'apprécier toutes ces robes colorées et leurs bijoux, comme si je les essayais avec les Sélectionnées. On s'aperçoit rapidement que, comme dans tout show télévisé, l'apparence a une importance capitale. Entre les décors du palais et de ses jardins, ainsi que toute l'élégance des jeunes filles, c'est la vie en rose !

Cependant, à travers quelques petites scènes rares au début, mais qui se multiplient au fur et à mesure du récit, on remarque le revers sombre de la médaille. On constate qu'également de nombreuses interdictions sont faites aux jeunes filles, mais aussi qu'une guerre a lieu dans le pays. Des renégats s'attaquent en effet à la famille royale et ce danger plane dans les couloirs du palais. Il y a donc quelques scènes d'"action" dans ce livre, mais qui n'en sont pas vraiment, vu que tout est du point de vue de notre héroïne, qui reste à l'extérieur de tout ça. Je suis néanmoins persuadée que ce côté du récit sera davantage approfondi dans la suite. Ce qui m'a par contre un chouïa déçue, c'est le côté "télé-réalité" qui n'est pas vraiment mis en avant. On dénonce en effet le ridicule de nombreuses émissions, jusqu'à en proposer une où de jeunes filles se "battent" pour gagner le coeur d'un beau prince, mais il manque un peu de caméras dérangeant l'intimité des Sélectionnées, ou encore d'émissions, d'interviews, ou que sais-je encore. Sachant tout de même qu'il s'agit d'un premier tome qui pose les bases du récit et qui s'intéresse davantage à introduire les personnages, leur caractère et le contexte général, je suis sûre que les véritables enjeux seront plus développés par la suite. 

Comme se veut le récit, la fraîche plume de l'auteur correspond tout à fait à ce qu'on lit. Les dialogues prédominent sur les descriptions, même si celles-ci sont présentes un minimum pour décrire le cadre du récit ou encore les vêtements des jeunes filles. Les chapitres sont de longueur parfaitement convenable et tout s'enchaîne à une allure folle. Malgré qu'il n'y ait pas d'"action" à proprement parler, le livre est très (très !) addictif, plein de vie, jusqu'à nous empêcher de dormir.

Un dernier mot pour insister sur la fin très originale de ce livre. En fait, il n'y en a pas vraiment. Le roman s'arrête de but en blanc en plein milieu de l'intrigue. America n'a pris aucun choix décisif et la guerre n'a fait que commencer. On reste donc sur notre faim, une vague de frustration nous accable, mais j'aime beaucoup ce principe ... enfin, jusqu'à lire la dernière page avec la date de sortie du tome 2 : avril 2013 ! Je ne veux même pas penser au temps qu'il me reste à attendre la suite, tellement ça me donne envie de pleurer ...

En résumé, La Sélection est un grand souffle d'air dans ce monde de brutes ! Véritable mélange entre noire dystopie et les paillettes d'un conte de fée traditionnel, vous ne pourrez qu'être séduits. Une lecture fort plaisante à emmener d'urgence dans votre valise de vacancier ! :)

Mai 2012

La Sélection - tome 1

Posté par Mandy_Meadows à 22:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur La Sélection - Kiera Cass

    Je pense que je me laisserai tenter un de ces jours, mais je n'ai pas envie de ce genre de lecture en ce moment ^^

    Posté par Adalana, 24 mai 2012 à 01:28 | | Répondre
  • Hum je suis un peu sceptique par le synopsis malgré toutes les chroniques positives. Si jamais ma bibliothèque l'a, je tenterai mais ça ne sera pas une lecture urgente. :p
    Belle chronique en tout cas.

    Posté par Luthien, 24 mai 2012 à 11:36 | | Répondre
  • @Adalana : Oui, laisse-toi tenter, tu ne seras pas déçue, c'est sans prise de tête, léger, super pour les vacances si tu veux mon avis
    Bisous ^^

    @Luthien : Oui, je comprends que tu sois sceptique, mais je ne sais pas quoi dire de plus, c'est vraiment très léger, mais ça fait du bien au coeur et au cerveau ^^ J'espère que tu l'auras vite dans ta biblio, alors lol Merci pour le compliment ^^
    Gros bisous ^^

    Posté par Mandy, 24 mai 2012 à 14:41 | | Répondre
  • Beaucoup ont relevé le souci de l'aspect télé-réalité, moi bizarrement je n'y ai pas fait du tout attention. Er Aspen je ne l'aime vraiment pas beaucoup. Sinon complètement tombée sous le charme de ce tome 1 enfin pas au point de faire une nuit blanche lol.

    Posté par Galleane, 24 mai 2012 à 15:53 | | Répondre
  • @Galleane : En fait, avant la lecture, je m'attendais à voir le côté "télé-réalité" plus développé et je me suis posé la question après l'avoir lu, mais pendant la lecture, je n'y pensais pas du tout non plus ^^ C'est un détail qui ne m'a pas dérangée, mais j'ai juste noté le fait que s'il y en a plus dans le tome 2, ce serait cool Oui, j'ai lu un tas de chroniques après et me suis rendue compte que tout le monde trouvait Aspen très macho, tout ça :p Personnellement je n'ai pas eu ce ressenti ^^ Même s'il a commis un tas d'erreur, j'ai réussi à m'attacher à lui aussi ^^ Mais au fond je reste Team Maxon, je crois :p
    Je ne sais pas ce qui m'arrive dernièrement pour faire autant de nuits blanches à cause de livres xD Ca m'arrivait souvent il y a un ou deux ans, maintenant c'est beaucoup plus rare, mais je crois que ça revient Yay lol
    Merci pour ton message, Galleane ^^ Gros bisous ^^

    Posté par Mandy, 24 mai 2012 à 16:02 | | Répondre
  • Je suis comme toi, je suis restée un peu sur ma faim !! C'est vrai que ce n'est pas une dystopie noire, et du coup ça divertis beaucoup
    Et je suis un peu comme toi : PRESSÉE DE LIRE LE Tome 2 !!

    Posté par Book&vous, 14 juin 2012 à 17:11 | | Répondre
  • Eh bien, oui, on reste sur notre faim, on est surpris quand on parvient au bout, mais je n'ai pas trouvé ça "dérangeant" ^^ Ou plutôt si, car j'ai TROOOP envie de connaître la suite, mais ce n'était pas un point faible pour moi x)
    Vivement ce tome 2, oui !
    Merci pour ton passage et ton message, Book@vous ;D

    Posté par Mandy, 15 juin 2012 à 01:37 | | Répondre
  • J'avais beaucoup aimé de mon côté, mais pas au point que ce soit un coup de coeur tout de même. Il m'a manqué quelque chose, et America m'a parfois fortement agacée. Ceci dit, le mélange dystopie et conte de fée fonctionne à merveille !

    Posté par A S K !, 22 juin 2012 à 21:02 | | Répondre
  • Je crois que ce qui t'a manqué sera comblé dans les prochains tomes (j'espère en tous cas) ^^ C'est vrai qu'en premier tome, il est resté très centré sur les personnages et les décors, mais pas le fond Du coup, je lui laisse sa chance et, bon, je l'ai lu en une nuit, alors coup de coeur d'office :p Mais j'espère que la suite sera un ptit peu plus profonde Et j'en suis sûre, d'ailleurs

    Posté par Mandy, 23 juin 2012 à 01:13 | | Répondre
  • j'adore

    c'est vraiment genial et le mot n'est meme pas assez fort . mais le seul hic est le fait que la suite est en avril 2013,sa me rend folle et j'espere que sa va passer vite et que je vais me souvenir de se qui c'etait passé précédament .ce live est un pure chedeuvre je vais en parler a mes amies pour quelles le lisent

    Posté par marie, 16 juillet 2012 à 19:40 | | Répondre
  • J'ai adoré ce premier tome !! Vite vite que je lise la suite !!

    Posté par loulou_cls, 14 février 2017 à 12:34 | | Répondre
Nouveau commentaire