16 octobre 2011

Ephémère - Lauren DeStefano

Ephemere__le_dernier_jardin

Présentation

L'humanité croyait son avenir assuré. La science avait créé des enfants parfaits, immunisés contre toutes les maladies. Mais qui pouvait imaginer le prix à payer ? Car désormais, personne ne survit au-delà de vingt-cinq ans. Le monde a changé. Pour les jeunes femmes, la liberté n'est plus qu'un souvenir. Au nom de la survie de l'espèce, elles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames. Rhine a seize ans. Quand elle se réveille dans une prison dorée, elle n'a qu'une idée en tête : fuir. Qu'importe l'amour que lui portent son mari et ses soeurs épouses. Quand on n'a que quelques années à vivre, la liberté n'a pas de prix.

Mon avis     Cote_5coup_de_coeur

Oppressant et intense. Voici comment je décrirais ce roman pour le moins mémorable. Aucune surprise de ce côté puisqu'il s'agit d'une dystopie, mais il s'agit une fois de plus d'un gros coup de coeur pour moi. Avant tout, j'aimerais insister sur la beauté de cette couverture : non seulement l'esthétisme avec les formes géométriques me plaît, mais chaque élément possède sa symbolique à l'intérieur du livre, ce qui la rend très recherchée.

Tout d'abord, j'ai été très vite séduite par la narratrice, Rhine, dont on ressent très facilement les émotions, fortes et bien décrites. Tout au long du roman, j'ai admiré son incroyable persévérance, sa volonté d'atteindre à tout prix son but avant de mourir, la liberté. J'en ai retiré un premier message très clair : Carpe Diem. La vie est courte, alors il faut en profiter et ne pas se laisser abattre. Par ailleurs, Rhine n'en devient que plus mature et responsable. Ses réactions sont réfléchies et ça m'a impressionnée. Finalement, c'est une jeune fille altruiste et intelligente dont je me suis sentie très proche.

Ses soeurs épouses sont également des personnages très intéressants à suivre. Jenna, discrète et plutôt distante du fait de son chagrin, m'a beaucoup touchée. Quant à Cécily, j'ai été pétrifiée par son passage précoce de l'adolescence à la vie adulte. Même si on ne s'attache pas facilement à cette jeune fille, on ne peut lui reprocher sa naïveté et sa puérilité. Dans ce monde, elle ne peut comprendre ce qui lui arrive vraiment. Cependant, Linden, le mari de toutes ses femmes, est très difficile à cerner. Comment peut-il être profondément amoureux de Rose et, après sa mort, se jeter dans les bras de plusieurs autres femmes qu'il affirme aimer également ? En plus, c'est un personnage qui subit, plutôt que d'agir : il est trop naïf et manipulable à souhait par son père, au lieu de se poser des questions et de réfléchir. Quant à Gabriel, il est peu présent dans le livre, la romance n'étant pas du tout le point central de l'intrigue. Le contenu est assez dense comme ça, même si j'espère que Gabriel se révélera davantage par la suite. 

Ensuite, l'univers dystopique d'Ephémère m'a fascinée grâce à son originalité et tous les messages qu'il fait passer. L'auteur aborde les dérives scientifiques, plus précisément de la génétique, et les expériences effectuées par Vaughn sur des humains illustrent cet acharnement de la science. Ce sujet est dur et m'a fait réfléchir sur certains faits historiques où l'Humanité - ou plutôt l'Inhumanité - a pris le dessus sur la Nature, mais aussi, évidemment, sur notre société actuelle où la science dévie constamment du chemin vers son but ultime. Le réalisme de ce livre m'a donc beaucoup frappée, puisqu'un avenir similaire n'est pas à exclure pour nous.

Néanmoins, il subsiste une trace d'espoir qui se manifeste à travers la persévérance de Rhine, ce qui dépeint bien l'enjeu de la saga, à savoir trouver un antidote au virus. Bien qu'il y ait quelques longueurs et que l'action ne prime pas, le décor est donc bien planté. L'auteur décrit d'abord le contexte (on comprend le titre de la saga, que ce soit en VO ou en VF), mais aussi et surtout, elle approfondit tous les personnages ainsi que leurs sentiments. Ce sont donc les émotions qui sont mises en avant. 

Dès lors, le style de Lauren DeStefano est empreint de poésie et accompli à tous les niveaux : la palette d'émotions est large et, encore une fois, ça fait plaisir de lire un roman pour jeunes adultes aussi précis et correct.

En résumé, j'ai été totalement consumée par ce premier opus. La suite est très prometteuse car je ne sais pas du tout à quoi m'attendre, vu la fin qui m'a laissée un peu perplexe. Vivement le tome 2 !

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune avec Livraddict. Voici les autres avis : Cho0kette, Rose, Kassandra, Karline05, Tousleslivres, Iani, Elyssandre, Cln, Evy, Melisende ... Merci beaucoup à tous ! :)

Septembre 2011

Le dernier Jardin - tome 1

Posté par Mandy_Meadows à 16:15 - - Permalien [#]
Tags : , , ,