02 juillet 2011

Fascination - Stephenie Meyer

Twilight1

Présentation

Bella, seize ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, délurée et amoureuse, pour s'installer chez son père, affectueux mais solitaire. Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie ni à Forks où l'anonymat est interdit. Mais elle rencontre Edward, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d'atteinte, au regard tantôt noir et terrifiant comme l'Enfer, tantôt doré et chaud comme le miel, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça. Bella en est certaine.

Mon avis     Cote_5coup_de_coeur

Je pense qu'à cette époque, plus besoin de présenter ce chef d'oeuvre ^^ Pour la petite histoire, je me rappelle encore avoir commencé ce premier tome juste après sa sortie chez Black Moon, grâce à une amie qui en était tombée amoureuse. D'ailleurs, j'ai dévoré les tomes suivants en une semaine, et c'était la semaine de mes examens de Noël, Mesdames et Messieurs, je m'en rappelerai toujours ! J'ai toujours adoré lire et, par conséquent, je ne fais pas partie de ceux qui ont découvert cette passion grâce à Twilight, même si je trouve ça merveilleux. Twilight a ouvert les yeux à beaucoup de jeunes (et pas seulement) sur la lecture, ce qui en dit long sur ce phénomène. Mais ce succès est-il bien dû aux livres ou à l'adaptation cinématographique et toute la commercialisation qui en a découlé ?

La première énorme qualité de ce livre se situe dans les personnages. J'ai rarement vu, dans de la littérature pour jeunesse, des protagonistes aussi bien développés. En effet, ceux-ci sont travaillés avec brillance : on en apprend sur leur passé, leur psychologie est recherchée et on est loin des éternels clichés du genre. Bella, notre héroïne, est une fille exceptionnelle, malgré ce qu'elle peut penser d'elle-même. Pourtant, chacune des lectrices peut s'identifier à elle. Sa narration à la première personne est épatante. On ressent avec elle tout ce qu'elle éprouve, tout ce qu'elle vit et on en redemande. Edward est également un héros inoubliable : au-delà de sa beauté se cache une psychologie bien plus complexe et torturée qu'il n'y paraît. J'ai été épatée par sa dévotion pour Bella et son désir de la protéger quoi qu'il arrive. De même, chacun des Cullen a ses propres particularités et son caractère ; les amis humains de Bella ainsi que ses parents, Charlie et Renée, ne sont également pas oubliés. Ce doit être un des très rares livres dans lesquels je trouve tous les personnages juste parfaits, bien approfondis et bien dosés.

La proximité avec le lecteur se fait également à travers tout ce que traverse Bella. D'abord, son déménagement et son arrivée dans un nouveau lycée avec l'éternel isolement et la rencontre avec de nouveaux amis sont des situations de la vie quotidienne par lesquelles sont passés beaucoup d'entre-nous. Appartenir à une famille telle que les Cullen et entretenir une si belle relation avec un "homme" aussi "parfait", n'est-ce pas l'apothéose de tous les rêves de n'importe quelle jeune fille ? 

Ensuite, un autre don de Stephenie Meyer, qui n'est certainement pas donné à tous les écrivains, est la description des émotions des personnages. Peut-être l'écriture de l'écrivaine n'est-elle pas extraordinaire, avec un vocabulaire soutenu et des métaphores plus belles les unes que les autres, mais le but de l'écriture, pour moi, est avant tout de faire passer un message. Et Stephenie Meyer, au-delà de la simple communication, parvient à nous transmettre tout un tas d'émotions et de sentiments grâce à la légèreté et la simplicité de son style. Cela convient parfaitement à l'héroïne comme à l'intrigue.

Concernant le récit lui-même, l'amour fusionnel entre les deux héros est le thème principal de cette saga.  Certains trouveront ça mièvre et sans action malheureusement, mais pour les coeurs tendres, que d'autres appellent "midinettes", il s'agit de plus que ça. La rencontre entre Bella et Edward, puis le dévoilement de leurs sentiments sont uniques et extraordinaires. 

De plus, Twilight a engendré l'essor d'un nouveau genre qui ne cesse d'avoir du succès. Non seulement Young Adult, mais c'est aussi de la fantasy urbaine, dans laquelle des créatures fantastiques côtoient des humains dans le monde civilisé. Car n'oublions tout de même pas que Twilight parle de vampires ^^ De vampires civilisés qui fréquentent des humains. Dès lors, ce genre a un double atout. D'un côté, on reste dans notre monde réel, ce qui permet à tout lecteur de mieux s'identifier et de pouvoir mieux s'imaginer, voire vivre, l'histoire du livre. D'un autre côté, un peu de magie, de fantastique nous permet de nous détacher de notre vie quotidienne ennuyante et cyclique pour voyager et explorer le monde des rêves. Ceci s'applique évidemment à Fascination, puisque Bella semble vivre une vie tout à fait banale, à Forks, une petit ville pluvieuse, jusqu'au jour où elle rencontre Edward, un vampire, qui lui permettra, ainsi qu'à tout lecteur, de vivre quelque chose de différent et de plus intense. Je pense que le succès de la fantasy urbaine, et donc de Twilight, est dû à ce monde bipolaire.

Ainsi, une intrigue s'installe autour des vampires. Non seulement on découvre une nouvelle mythologie vampirique, puisqu'il s'agit de créatures jamais vues auparavant dans la littérature, ce qui en fait l'originalité, mais cela permet des rebondissements et du suspense. D'un côté, Edward désire Bella d'une manière qui lui est interdite, puisqu'il est également amoureux d'elle, ce qui rend leur amour encore plus fort et plus beau, mais aussi, dans la seconde partie du roman, on fait la connaissance de James et l'action bat son plein et cette tension est présente jusqu'au bout. L'intrigue originale et très bien construite mêle surprises et soupirs jusqu'à la fin.

Pour répondre donc à la question que j'ai posée en début de chronique : non ! Cette saga se suffit certainement à elle-même. En 2008, lorsque le premier film est sorti, mes livres Twilight ont circulé à travers toute mon école et ce sont aujourd'hui les livres les plus usés que je possède. Pourtant, combien de lecteurs j'entends dire aujourd'hui de Twilight : "Avant j'aimais bien, mais maintenant, c'est boff". Je trouve vraiment dommage que l'adaptation cinématographique et le succès qui en a découlé aient emporté la magie de cette brillante saga. Que les films soient bons ou mauvais, ne confondons pas les deux. Et Stephenie Meyer n'est pas une mauvaise écrivaine ; elle possède des qualités que je ne vois plus très souvent de nos jours et encore moins dans les romans classiques. Si vous cherchez des livres soigneusement écrits, avec une langue approfondie, mais dont ne découle aucune saveur, ce n'est pas ici que vous les trouverez. Fascination a marqué le début d'une nouvelle ère littéraire et je pense que c'est tout à fait mérité. Pour ceux qui ont déjà lu Twilight et qui ont oublié ce qui les a faits chavirer il fut un temps, relisez-le, ça émeut à nouveau :) Par contre, si, par le plus grand des miracles, vous n'avez pas encore ouvert ce livre faute d'hollywoodisation, faites-moi confiance et tentez l'aventure :) Vous ne le regretterez pas.

Octobre 2008

Twilight - tome 1

Posté par Mandy_Meadows à 15:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Fascination - Stephenie Meyer

  • Je les ai lus il y a longtemps mais je ne pense pas que je les relirai un jour. Certes, l'histoire est sympathique et la lecture très fluide mais ça reste tout de même assez superficiel par certains côtés. Si cela ne m'avait pas gêné ou à peine à ma première lecture, je pense que ça ne sera plus le cas si je les relis une autre fois. ^^
    Par contre, les personnages sont développés mais je pense qu'ils sont d'emblée trop parfaits pour que le lecteur s'identifie réellement à eux.

    Posté par Luthien, 02 juillet 2011 à 16:13 | | Répondre
  • Je pense qu'à première vue, ils sont tous parfaits, mais si on explore la saga un peu plus profondément, ils sont loin de l'être ^^ C'est un des enjeux des tomes suivants, non ?
    Pour ce qui est de Bella, je pense qu'il y a beaucoup de procédés qui ont été mis en oeuvre pour s'identifier à elle. Et puis, il y a quand même beaucoup de ressemblances entre sa vie et la nôtre ... D'un côté elle est très ordinaire, mais de l'autre pas du tout. C'est très compliqué, tout ça, je m'embrouille ^^ Chacun doit le ressentir d'une manière différente. Moi, je me suis bien sentie dans ce personnage
    Soit, les goûts et les couleurs
    Merci pour ton avis

    Posté par Mandy, 02 juillet 2011 à 16:57 | | Répondre
  • Je rejoindrai l'avis de Luthien en disant que même si Fascination (et les 3 autres tomes) se lisent assez rapidement, ça reste quand même assez superficiel. Je trouve même que dans le 3 rien d'intéressant ne se passe et dans le 4 tout est absolument absurde.

    Quant aux personnages, ils sont sans profondeurs et sans intérêts. Pour moi il y a juste le personnage de Rosalie qui sort du lot (et qui du coup est mon perso préférée) parce qu'elle a une psychologie plus développée que ceux des autres. Mais bon tout ça n'empêche pas de passer du bon temps en lisant les livres

    Posté par kimcuong, 07 juillet 2011 à 20:48 | | Répondre
  • Coucou Kim
    Merci de partager ton avis
    Pour le coup, on n'a pas du tout le même avis ^^ A part pour Rosalie que j'adore aussi. De là à dire que les personnages sont sans profondeur et sans intérêt, c'est complètement contraire à ma chronique
    J'espère alors que nos avis se rejoindront pour d'autres livres ^^
    A bientôt =)

    Posté par Mandy, 07 juillet 2011 à 23:14 | | Répondre
  • J'hésite assez à les lire, j'ai pas accroché avec le film mais à se qu'on m'a dit les livres sont différents des films, c'est plus passionnant

    Posté par SoFar_SoGreat, 26 août 2011 à 20:58 | | Répondre
  • Oui, c'est sûr qu'il ne faut JAMAIS ô grand jamais se fier à des films pour des livres Ce n'est pas comparable ! ^^ Moi j'avais beaucoup aimé Mais il faut être un minimum fleur bleue pour rentrer dans cette histoire

    Posté par Mandy, 27 août 2011 à 18:39 | | Répondre
Nouveau commentaire